C4 – la science derrière le facteur humain

C4 – la science derrière le facteur humain

L’aspect humain est au centre de l’attention au C4. La grande force de son équipe est d’avoir une compréhension intuitive et naturelle des mécanismes psychologiques qui animent nos comportements individuels et collectifs. Les dernières années ont amené au sein des sciences cognitives un changement de paradigme qui confirme cette vision des instructeurs C4, spécialisés dans le développement de l’humain et la cohésion.

Les résultats et concepts des travaux scientifiques récents mettent en évidence l’importance de ces processus dans différents domaines comme l’aéronautique, les industries à risque, par exemple la pétrochimie, le nucléaire et la santé, notamment dans des situations de stress, à risque, sous la contrainte ou l’incertitude. La branche des sciences cognitives et sociales qui explore ces phénomènes et capacités est appelée Human Factor.

Le fondement derrière cette approche scientifique est d’admettre que nous sommes tous humains.

Cela implique d’être bienveillant d’abord avec soi-même. C’est-à-dire d’accepter ses défauts, d’accepter de se tromper…  Identifier et admettre ses faiblesses permettent de les travailler. Être humain, c’est être capable de puiser dans ses ressources illimitées pour se dépasser, c’est aussi, être tourné vers l’autre, être sociable.

L’interaction de l’individu, avec le groupe et l’environnement, joue un rôle essentiel dans son développement, sa façon de réagir, de décider, de gérer le stress, de communiquer, de partager des informations, de gérer des confrontations, conflits ou frustrations. Une personne est plus apte à se dépasser en équipe quand l’équipe est en mesure de compenser ses faiblesses individuelles.

La recherche en Facteur Humain explore les mécanismes cognitifs et sociaux qui permettent un meilleur fonctionnement et une meilleure cohésion au sein d’un groupe ou d’une équipe. Cette recherche vise aussi à identifier des outils et des compétences afin de développer nos capacités individuelles et les capacités d’un groupe. L’ensemble est appelé compétences non-techniques, telles que :

  • la résilience au stress : absence d’irritabilité, capacité  à intégrer des informations, accessibilité et ouverture aux autres…
  • la gestion de tâches : prévoir et préparer les tâches à accomplir, prioriser entre les tâches et les missions, identifier et utiliser les ressources mises à disposition, en trouver de nouvelles…
  • le travail en équipe : coordination des activités de l’équipe et intégration de tous ses membres, échanges d’informations entre eux, utilisation de l’autorité et de l’assurance, évaluation des capacités au sein de l’équipe et attribution de tâches en fonction de celles-ci, soutien aux autres…
  • la perception de la situation globale : recueil d’informations, reconnaissance et compréhension, anticipation…
  • la prise de décision : identification des options, utilisation de l’outil d’évaluation bénéfices / risques, hiérarchisation des priorités, choix optimisé de solutions, réévaluation de la stratégie déployée…

L’aéronautique est pionnière dans l’exploration, le développement du facteur humain et les compétences non-techniques. Les besoins et les risques dans ce secteur ont imposé une approche rigoureuse et innovatrice depuis les années 50. Le terme utilisé pour désigner leur approche est le Crew Resource Management (CRM) .

Depuis une quinzaine d’années, cette méthode a été adaptée à d’autres secteurs, notamment la santé, en particulier, la médecine d’urgence et la réanimation. L’adaptation de l’approche a permis une exploration plus approfondie et généré de nouveaux outils d’analyse et de formation. Un de ces outils est le ANTS, the Anesthesist Non-Technical Skills , développé par le Collège des anesthésistes en Grande-Bretagne.

Les instructeurs de l’association C4 ont acquis, par une expérience inégalée et unique en tant que professionnels et formateurs de milliers de soldats dans les situations les plus extrêmes, les compétences requises pour transmettre aux hommes comment se servir de tout leur potentiel. Aussi, leurs grilles d’analyses sont semblables à celles issues des travaux des sciences cognitives. Elles homogénéisent et standardisent l’évaluation de chaque profil stagiaire avant, pendant et après le stage.

L’intégration de l’approche scientifique crée une synergie, la complémentarité entre les méthodes facilite la prise en compte des besoins et attentes et oriente les axes de travail pour chaque stagiaire. Le développement des compétences non-techniques est mis en pratique lors d’apprentissages d’actions individuelles et collectives, produisant un effet positif sur les attitudes et comportements en optimisant la connaissance de Soi et l’ouverture aux autres.

Tobias GAUSS, anesthésiste réanimateur

Témoignages stagiaires

Steeve
Chercheur en neuroscience

Alors, que dire de ce stage ? « WOW », voilà, je pense, que j’ai tout dit.

Ce stage est bien plus qu’un simple enchaînement d’épreuves sportives. Il vous permet de révéler votre potentiel et de briser les barrières que vous vous êtes fixées. «En un week-end ?» me direz-vous! Oh que oui, vous serez surpris de voir tout ce que l’on peut faire en un week-end.

La grande famille C4 est une équipe impressionnante de par sa compétence et son efficacité liées à l’expérience professionnelle de chacun de ses membres. Elle va vous permettre de vous immerger dans un univers qui vaut VRAIMENT le déplacement.

Il s’agit d’une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie. Ce stage est d’une richesse incomparable, vous avez peu de chance d’en ressortir comme vous y êtes entré. Vous y rencontrerez des personnes fantastiques de tout horizon.

 

Laurence Perroud
Collaboratrice scientifique, Ministère de la Santé (gestion de crise maladies transmissibles)

Grâce à ce stage, j’ai développé plus de confiance en moi en 48h que pendant ces cinq dernières années de développement personnel. C’est comme si j’avais ouvert la porte d’un potentiel encore inexploré…

Entourée d’une équipe de pros, je me suis sentie à chaque instant en sécurité, poussée et encouragée à me dépasser grâce à un mélange subtil et équilibré d’autorité, de respect et d’humanité.

Un immense bravo et merci à toute l’équipe, vous êtes extraordinaires ! Ne changez rien et je vous dis à bientôt pour le N2.

Merci également à mes coéquipiers et coéquipières, par votre esprit de cohésion et vos encouragements vous avez rendu cette aventure inoubliable !

Un commentaire sur “C4 – la science derrière le facteur humain&rdquo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *